Mytook

Mars 1996 à Février 2010

 *Mémoires de loup 2002

MYTOOK est le fils de JESSIE et de INOOK.
Nous avons gardé trois chiots de cette portée. Il est sorti le premier avec bien du mal car JESSIE,
sa mère, tournait dans tous les sens, s’asseyant sur le chiot qui n’était pas encore sorti,
Mytook devenait alors tout bleu et je devais réagir très vite…

Ne sachant pas trop comment aider ma chienne, j’ai attendu entre deux contractions pour tirer avec elle le chiot mais j’ai dû également percer très vite la poche afin qu’il respire et ne se noie pas. Ainsi j’ai réanimé Mytook, qui était inconscient quelques minutes, et il a enfin repris sa vitalité.

Un superbe rouquin comme son père ! Il avait déjà conquis notre cœur.
J’espérais tellement avoir un deuxième Inook que nous avons décidé de le garder au premier regard . En fait, il n’a rien de son père mis à part la couleur …

Mytook est un chien très “Peace and Love” !…
On peut dire que c’est notre “Rêveur” ou “Dormeur” de la meute en ce qui concerne son caractère, mais pas à l’attelage, où il est fort et puissant, sans compter son dynamisme par ses hurlements.
Comme tout les rouquins il cause beaucoup pour notre plus grand plaisir .

Mytook se positionne en “Wheel”, à l’arrière de l’attelage donc,
mais il a longtemps couru à coté d ‘Inook, ce qui a servi a “rebooster” son père.
Mytook et Inook sont mes deux rouquins. Dès que je peux, je les “embarque” avec moi en balade, en voiture, en ville, en plus de nos sorties en forêt… Oui je l’avoue, ils sont “presque” mes Chouchous, si on doit dire cela, car chaque chien est unique et les départager m’est impossible !

Le soucis de Mytook, c’est que si j’ai le malheur de prendre son père il est jaloux et hurle son mécontentement. Chez nous, nos chiens vivent par deux, aussi étrange que cela puisse paraître, car ils sont une seule et unique meute.
Pour ce qui est des jeux, autant que les moments de câlins, ils vivent par affinité, père – fils, mère – fille, mère – fils etc… D’où cette phrase que je répète souvent :
“Derrière un rouquin se cache un autre rouquin…!!!”

Mémoires de 2005

Mytook sera avec Franck lors de mon départ des Vosges lors de mon divorce et la vente du domaine , j’ai pas envie de le lui laisser mais on me laisse pas trop le choix, moi j ai Kumiak, Jessie et Mytika .
Mytook est très sensible et le plus calme et doux de tous mes chiens , je tiens énormément à lui mais il était convenu que Franck en garde au moins deux de la meute .

Aussi c’est avec angoisse que je lui laisse et du coup je ne le lâche pas de vue..
j’apprends plus tard qu’il ne pourra pas le garder, mon amie Lili lui trouve une famille « un jeune couple » à qui dès le début j’ annonce la couleur en leur disant que je serais toujours derrière eux quoi qu’il arrive pour le récupérer s’ils ne lui donnent pas le meilleur !

Ils vivent a 600 km de chez moi mais durant 3 années je fais des aller et retour pour pouvoir justement le récupérer car les jeunes s’avèrent insouciants, je sens que mon chien n’est pas heureux ..
3 années à pleurer de notre séparation ..
3 années à me reprocher de ne pas avoir pu le garder près de moi
3 longue années à tout faire en action de justice et autre pour récupérer mon chien ,et bien sur pendant ce temps je le vois par petits bouts et puis un soir la veille de Noël on me dit
« on en veut plus, viens le chercher !! »

Enfin nous voila réunis .. il était malade, avec moi il ne le sera plus, il était triste, avec moi il redeviendra joyeux, il était peu cajolé, avec moi il ne cessera d’être aimé et papouillé, en me jurant que plus rien ne nous séparera , heureux il retrouve sa maman Jessie et à Lyon, il vécu heureux presque 4 années de plus.
Il est mort dans mes bras en Février 2010
Le dernier qui vivait avec moi de ma meute , un choc encore !!! pour moi et qui fut terrible …

Après lui .. 6 mois de solitude et de vie « sans chiens » une horreur tout simplement pour avoir été musher et avoir eu une meute de 11 huskies pendant plus de 20 années.
Après lui des torrents de larmes, de tristesse , de souvenirs me rattachant à ma vie d’avant .. un vide énorme encore plus grand me rappelant tous mes chiens, morts les uns après les autres .

Mais après lui … Baikal mon malamute et Guizmo mon chat sont arrivés comme une extension de la meute , une autre histoire, mais jamais ils ne pourront remplacer ma tribu des 11 , juste que Baikal m’a apaisée, m’a refait sourire et m’a permis de renforcer encore cette passion incroyable que je pensais morte avec le dernier de mes chiens !!!!!