là ou est la volonté existe le chemin !

Jessie

JUILLET 1994 A OCTOBRE 2009

JESSIE est arrivée en même temps que Loupiotte par surprise offerte par vanessa la petite amie d’aventure qui me suivait lors de mes périples avec les chiens de traineaux à nos tout débuts .
Ce fût un cadeau imprévisible tant par sa beauté, sa gentillesse , sa douceur et son instinct sauvage telle une louve , tres indépendante et proche de moi en même temps . Elle s’adaptait à toutes les situations .

*mémoires de Loup 2002

Jessie est arrivée chez nous à l’âge de 4 mois, elle est mon quatrième chien.
C’est un couple de copains qui me l’a offerte.

Elle venait d’un élevage assez connu et demeurait sauvage car il y avait tellement de chiots et de chiens qu’elle se trouvait dans un chenil avec pour seul contact humain l’heure de la “gamelle”.

Il n’y avait que moi qui pouvait l’approcher… et encore !…
j’ai mis 2 mois pour qu’elle prenne confiance, c’était assez phénoménal.
Quant aux hommes, c’était pire à leur égard.
Au sein de la meute, Jessie a toujours été distante, isolée, tranquille, sans histoire…
Mais elle avait pour amour Inook le chef de meute et pour compagnon de jeux tous ses chiots

Une chienne comme elle, je l’ai toujours dit :
“Donnez-en moi 40 et je les prends de suite ! “, elle a un caractère vraiment conciliant au plus haut point.
A l’attelage, dans la meute ou avec nous, c’est un délice de chien. Jessie a fait des bébés avec INOOK.

Nous avions souhaité cette union car leurs caractères et leur génétique s’y prêtaient à merveille.
De plus Inook l’aimait beaucoup déjà toute petite… ” Quelle coquine cette Jessie !!!”, je me rappellerai toujours le jour où nous les avons enfermés dans le parc pour la saillie ! Jessie faisait des bonds comme une biche du toit de la niche sur le dos d’Inook. Elle lui sautait dessus et repartait en courant, il en devenait fou…

Ils se sont amusés ainsi une une heure avant la saillie. Une “DRAGUE” comme je n’en avais jamais vu chez les chiens. Digne des VRAIS loups !!!… Avec une grande noblesse et fierté !

Après la saillie, Jessie n’arrêtait pas de causer de sa grosse voix rauque… de se tourner sur le dos à faire la folle…
Depuis ce jour Jessie et Inook sont l’un pour l’autre ce qu’est le soleil pour la terre…

Jessie nous a fait d’une première portée MYTOOK, QUEZAC et MYTIKA, et d’une deuxième portée d’un autre mâle NANOOK ET MOGWAI. Depuis, dans la meute elle a pris un grand rôle “La mère par excellence, mais également celle vers qui tous les chiens vont chahuter pour jouer… En effet, quand on ouvre le parc, Jessie cause et tout le monde part à la chasse sur la “Madone des Nordiques” de notre tribu…

A l’heure de la “gamelle”, c’est sur elle que tout le monde se déchaîne, entre ceux qui lui tirent la queue, ceux qui lui choppent les pattes et les oreilles, et son fils Mytook qui lui cause en hurlant dans les oreilles…
C’est tout un spectacle de bonheur !

Les voir jouer est un délice des yeux je peux dire que j’ai eu une meute homogène et agréable tant j’arrivais a séparer jinka et loupiotte une autre fratrie qui du coup ne s’entendait pas avec celle de jessie .

Et pour cause !!! Jinka c’était fait saillir sans que je le décide par Inook le cow boy le plus rapide de l’ouest , lui le mâle et l’Amour de jessie … depuis ce temps la guerre fut déclaré entre mères et filles de chaque camps .


Jessie est une grande joueuse, mais elle aime son indépendance. Elle regarde la meute de son œil tranquille tout comme elle nous regarde de loin à notre table.
Les autres mendient comme des “vautours” un peu de “bouffe”, Jessie, elle, s’en désintéresse totalement ! C’est une chienne que j’adore !

OCTOBRE 2010

Jessie est morte à 16 ans je pense qu’elle a eu une belle vie .. j’ai tout fait pour cela .
Elle nous a donné des bébés extraordinaires et qui l’adorait ,
Inook la choyait tout le temps et moi je l’aimais énormément qu’il était evident pour moi qu’elle me suive au bout du monde c’etait aussi la plus agée de mes chiens lorsque je quitta les VOSGES , les autres avant elle étant déjà mort dont son adorable INOOK.

Je ne voulais pas la séparer de Quezac sa fille qui jouait tout le temps avec elle mais il a fallut que je fasse des choix strategique pour mes chiens lors de mon demenagement . aussi quezac s’entendait bien avec kumiak alors que mytika ne pouvait etre avec un autre chien en dehors de sa meute .
du coup lors du départ de Lyon jessie etait avec mytika son autre fille puis plus tard mytook son fils adoré.

C’est donc le meme mois ou est mort inook 6 ans plus tot que jessie nous quitta ..
Son petit coeur etait si faible, et jusqu’au dernier souffle de sa vie de chien de traineau, elle garda la douceur dans ses yeux “du premier jour” ou elle arriva chez moi , ainsi que sa fougue et son éternelle jeunesse même si à 16 ans c’était devenue une vielle dame !

Encore une énorme chagrin pour moi , des larmes , et une tristesse de voir partir mes chiens les uns après les autres … je me consola donc dans le pelage de mytook pour étouffer mes sanglots .
j’appela un photographe pour immortalisé notre moment dont ces photos .